Bon à savoir

Bon à savoir !

Quelques pièges qu’Autoviza® vous permet de déjouer
Autoviza® établit de nouvelles normes de transparence, qui facilitent les transactions entre vendeur et acheteur et permettent de construire  rapidement une relation de confiance.
 

Le véhicule qui n’existe pas...
Avant Autoviza® une annonce pouvait être créée sur un véhicule fictif.
Un rapport Autoviza® ne peut être créé que pour un véhicule dont l’immatriculation correspond à une carte grise existante. Vous pouvez ensuite vous-même aisément vérifier la conformité entre le véhicule de l’annonce et les informations retournées sur la carte grise virtuelle figurant dans le Rapport Autoviza®.
 
Le véhicule détruit remis en circulation...
Avant Autoviza®, il était impossible de savoir si un véhicule avait déjà été cédé pour destruction ou non.
Un rapport Autoviza® affiche cette donnée lorsque la mise à la casse a fait l’objet d’une déclaration, et indique également si une reconstruction a été déclarée aux Mines ou non.
 
Le véhicule qui « n’a eu qu’un propriétaire avant moi... »
Avant Autoviza®, un véhicule était soit une première main vérifiable (dans ce cas la date de première circulation sur la carte grise était égale à la date de la carte grise) soit non. Et dans ce second cas, le nombre de propriétaires précédents était impossible à connaître.
Un rapport Autoviza®, élaboré à partir des mouvements de changements de propriétaires successifs, vous donne le nombre minimum de propriétaires du véhicule (tous ceux qui ont déclaré un changement de carte grise).
 
Le véhicule qui « est une affaire qui va partir très vite... »
Avant Autoviza®, il était impossible de déterminer le temps de stockage d’un véhicule avant sa revente par un professionnel.
Un rapport Autoviza® donne à la fois les durées d’utilisation par les propriétaires et les durées de stockage par les professionnels. Vous en saurez donc autant que  votre vendeur.
 
Le véhicule qui « n’est pas sorti du département... »
Avant Autoviza®, il était impossible de savoir d’où venait vraiment un véhicule.
Un rapport Autoviza® liste non seulement les départements d’immatriculation successifs, mais également indique si le véhicule a été exporté ou est revenu dans le territoire français.